Réflexion sur le choix de la pratique analytique

Publié le 15 Août 2015

Les rêves de l'enfance sont coriaces et il y en a toujours sous un caillou ou sur le bord des chemins si l'on veut bien s'arrêter un peu pour observer, gratter et creuser le sol.
Mes références à moi sont celles de la terre comme d'autres regarderont le ciel pour suivre leur voie.
A chacun sa manière de percevoir les choses. L'essentiel est de ne pas sous-estimer notre matière première, nos propres ressources, pouvoir aller les retrouver, les transformer et créer du nouveau en prenant appui sur le passé.

L'art-thérapie et la méthode analytique, c'est essentiellement ça pour moi ; une (re)mise en mouvement psychique.
Ce n'est pas combattre le symptôme pour changer ou adapter un comportement, mais offrir des moyens d'expression qui révèlent au patient quelque chose de lui-même, de son histoire comme de son fonctionnement psychique.
C'est réussir à faire avec toutes les composantes de notre histoire, de notre situation dans l'Histoire et rompre l'isolement et l'exclusion dans lesquels nous tiennent la difficulté, une maladie, la vieillesse...les incompréhensions...

Béatrice Constantin-Mora 2015.

Rédigé par Ateliers d'Art-thérapie analytique Béatrice Constantin-Mora

Publié dans #L'ART-THERAPIE, #MON PARCOURS, #Art-thérapie analytique

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article