Les ateliers en établissements accueillants des personnes âgées

Publié le par atelier-beatrice-constantin-mora

Les ateliers s'inscrivent dans le projet de soin de la personne, notamment et en priorité vis à vis de celles qui ne reçoivent pas de visites et/ou qui manifestent des troubles du comportement important (allant de l'agitation au repli sur soi).

Ils peuvent être demandés par la personne elle-même, sa famille, prescrits par le médecin traitant, en accord avec le projet d'établissement.

Les personnes âgées, que des circonstances particulières à chacune ont amené à quitter leur domicile, leurs repères, pour entrer en EHPAD, sont souvent confrontées :

-        au sentiment d’inutilité, à la perte de l’estime de soi,

-       à la solitude induite par l’absence de visite ou la perte de certaines facultés cognitives ou physiques,

-      à la perte des repères spatio-temporels.

 Ainsi seront privilégiés :

-     L’écoute sans jugement de ce qui est exprimé par la personne : ses affects, ses sentiments, ses émotions.

-  L’accompagnement de la personne dans son désir de reconnaissance, d’expression et de transmission.

-    La valorisation : redevenir quelqu’un aux yeux des autres et de ses proches.

 Le contenu des ateliers est adapté à chaque personne en fonction de ses capacités relationnelles et physiques, qu’elle communique ou pas par la parole. La verbalisation est encouragée mais non systématique, puisque les ateliers d'art-thérapie ou d'expression créative sont essentiellement basés sur le jeu relationnel avec la matière en présence de l'art-thérapeute ou des membres du groupe.

 Sous quelle forme ? :

1h à 2h d’atelier par semaine ou tous les 15 jours, à horaires réguliers, en individuel ou en groupe. Sachant que, dans un premier temps, des séances individuelles peuvent être nécessaires avant une pratique en groupe.

 Cette pratique relevant du soin psychique, je veillerai à être disponible auprès des équipes pour parler de ma pratique, connaître la leur, afin d’entrer dans une relation professionnelle de complémentarité vis-à-vis des résidants.

 Un cahier de liaison respectant la confidentialité des propos tenus, mais rendant transparent le travail entrepris avec et auprès de la personne est tenu à jour après chaque séance. Un bilan mensuel ou prévu pour réunion de synthèse sera rédigé.

 

Plusieurs projets peuvent être menés :

  • Créer les conditions d’une communication sensorielle et émotionnelle, par la peinture libre (gouache, aquarelle), les mandalas, les jeux sonores et vocaux.
  •  L’évocation de souvenirs : Lectures de textes courts, des chansons partagées entre résidants…
  •  La transmission par le recueil de témoignages vidéo ou écrits pouvant être offerts à sa famille à la demande de la personne. Des dessins d’illustration peuvent y être associés.

 L’exposition des créations des personnes n’est pas envisagée dans le cadre de l’art-thérapie. Toutefois, si elle est demandée par la personne ou si elle intervient dans un but de valorisation visant à exprimer son existence, une exposition dans un lieu ouvert au public peut être mise en place. 

Commenter cet article