Poésie "Occident de conscience" par Jean-Michel Sananès

« Occident de conscience »

Aujourd'hui
Moi, l'homme fractionné
l'homme d'ailleurs
comme tant d'autres
de toutes couleurs
je suis
Parisien par Prévert
Chilien par Neruda
Monégasque par Ferré
Espagnol par Lorca
Républicain par ma mère
Français par L'abbé Grégoire
Américain par Luther King
Indien par Chef Joseph
Juif par Salomon
Africain par Senghor
Marocain par grand Père
de Tolède par mes aïeux

moi,
fils de sangs mêlés
et des douleurs du jour
moi,
fils des joies nocturnes

Moi,
nomade en déshérence,
vagabond de la tendresse,
libre dans ma tête,

frère des humbles par vocation,
gitan par Manitas
…/…
Moi,
fils d'étranges diasporas
je suis homme
Je crois que je vis
et je que suis frère de tous
…/…
Par passion,
ma patrie
c'est l'Humain

Jean-Michel Sananès

Pourquoi écrire ?

Écrire
c'est habiter la marge, un stylo en bandoulière
C'est affronter un cri croisé
que l'indifférence a laissé au coin de la rue,
muet,
Écrire, c'est casser l'ombre et le silence,

Je n'écris pas pour faire beau
un texte extrait de lettre à ma plume
Être poète
Ce n'est pas ciseler le vent
en bulles de beautés soyeuses

Etre poète
Ce n'est pas apprivoiser l'autre
en orgueilleuse et douces flatteries

Je ne serai jamais marchand
de béatitudes souriantes

Jusqu'au bout de moi,
dans ma plume
où grincent tant de silences,
je veux que frémissent
des cris de vie de souffrance,
de mort et de joie

Jean-Michel Sananès

Rédigé par Ateliers d'Art-thérapie analytique Béatrice Constantin-Mora

Publié dans #Poésie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :