"Avant-propos" du mémoire rédigé en 1997 pour le DE d'éductrice spécialisée. Béatrice Constantin-Mora, art-thérapeute analytique en Dordogne

Publié le 10 Août 2015

J'ai choisi d'intituler ce mémoire " Histoire-Devoirs", car en fonction de la façon dont on l'entend ou dont on l'écrit, il exprime trois idées que j'ai voulu développer à partir de mes expériences de stage.

Ce titre retrace tout d'abord les actions éducatives que j'ai menées auprès des enfants rencontrés en Maison d'Enfants à caractère Social et en Classe d'intégration Scolaire.

Mais il peut aussi s'entendre "Histoire de voir"... Histoire de voir si des enfants en difficultés dans leur vie et au niveau des apprentissages scolaires ne pourraient pas s'imaginer et être considérés autrement que par leurs manques, oubliant que chacun recèle des compétences et une capacité à créer, très proche de celle d'apprendre.

Le regard n'est pas ici seul en jeu car il va de pair avec l'écoute.

L'écoute et le regard de l'adulte, signifiants de l'attention et de la disponibilité envers ce que dit et vit l'enfant au quotidien ; lui signifiant aussi que malgré ses difficultés, il n'est pas "rien" et qu'il peut produire des actes ou des objets qui font sens à ses yeux et aux yeux d'autrui.

Ce titre peut aussi signifier "Histoire de deux voir", qu'il s'agisse de "voir à deux", au moment des devoirs ou de regards multiples au sein d'un groupe qui échangent autour d'un projet commun. C'est de la discussion entre au moins deux personnes, de la possibilité pour un autre de savoir que ce qu'il dit a de la valeur et qu'il va être entendu dans sa différence, ses difficultés, ses espérances sans être jugé, que naît une reconnaissance mutuelle de la singularité de chacun et de la nécessaire confiance entre les partenaires.

Continuer la lecture : L'introduction du mémoire

Rédigé par Ateliers d'Art-thérapie analytique Béatrice Constantin-Mora

Publié dans #MON PARCOURS

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article